Amérindianités au Brésil et au Québec : Art, littérature, patrimoine, les armes d’une reconquête

/Amérindianités au Brésil et au Québec : Art, littérature, patrimoine, les armes d’une reconquête
Caricamento Eventi
Questo evento è passato.

Ce colloque vise à développer une réflexion sur le rôle assigné à la littérature, à l’art et au
patrimoine dans la préservation et la transmission des cultures menacées des peuples traditionnels
autochtones et amérindiens du Québec et du Brésil considérant, ainsi que le déclare Daniel Chartier,
que : « quelque chose dans leurs différences les rassemblent1 ».
Comment ces expressions artistiques participent-elles à la conquête d’un espace symbolique,
susceptible de modifier le regard porté par la société non-autochtone sur les peuples traditionnels ?
Comment incorporent-elles et témoignent-elles des mutations culturelles engendrées par le contact
avec les sociétés allochtones, marquées du sceau de la diversité et de la mobilité ? Comment
s’inscrivent-elles dans la modernité, ses langages et ses valeurs ?
Dans les deux aires géographiques et culturelles définies, Brésil et Québec, nous assistons à
une affirmation de la parole autochtone engendrée par une prise de conscience identitaire en lien avec
les problématiques du territoire. Les travaux de chercheurs tels que Graça Graúna, Rita Olivieri-Godet,
Daniel Chartier, Jean-François Côté, Simon Harel s’attachent à analyser un phénomène considéré
comme émergent (Brésil), ou résurgent (Québec). Ces études littéraires, culturelles et sociologiques
renouvellent l’approche d’une problématique relevant, jusqu’ici presque exclusivement, du seul prisme
de l’anthropologie.
Nos recherches se développeront autour de quatre axes :
– aspects thématiques et formels des oeuvres littéraires des auteurs autochtones et amérindiens,
en mettant l’accent sur l’importance des voix féminines ;
– émergence d’un secteur éditorial d’origine autochtone ; développement d’une production
spécifique (matériel didactique ou créations fictionnelles) émanant des communautés elles-mêmes ;
– autres formes d’expression artistique, liées à la modernité, impliquant l’utilisation de médias
tels que le cinéma, la photo, les arts plastiques, qui participent également à cette résurgence culturelle ;
– émergence de voix qui s’inscrivent délibérément dans un processus de résistance, de
revendication identitaire et de réappropriation culturelle, tout en s’accompagnant d’un mouvement de
patrimonialisation qu’il sera intéressant de caractériser à travers une étude de cas.
En réunissant des chercheurs des différentes aires culturelles, nous visons à identifier des
problématiques communes, à les éclairer le cas échéant, à mettre au jour des différences significatives.
Nous souhaitons en outre créer l’opportunité de consolider des partenariats établis au fil des années par
le biais de nos participations aux congrès de l’ACFAS et apporter une contribution active à la
formalisation, que nous appelons de nos voeux, d’un réseau international intégrant une réflexion sur la
définition des orientations éthiques d’une recherche portant sur ces thématiques


Download